Je dis toujours  aux femmes, hommes ou couples qui sont curieux d’essayer la pratique sadomaso ou de se lancer dans une rencontre sm ou une rencontre dominatrice, de bien connaitre les bases nécessaires pour avancer sûrement dans la voie du sadomasochisme. Il convient d’avoir une idée générale de cette pratique qui sort vraiment de l’ordinaire. C’est une pratique qui allie sexe, humiliation et douleur. Tout ça nécessite donc une connaissance de minimale de la part d’un des partenaires de la marche à suivre pour évoluer prudemment et surement. Et si aucun des partenaires n’a une quelconque expérience dans le sexe SM, il ne faut aucunement hésiter de lire quelques articles qui vous guideront pas à pas.

Dans le deuxième chapitre de cet article, je parle de quelques jeux bdsm de base pour commencer tout en douceur. Ça vous donnera peut-être quelques idées en lisant ce deuxième chapitre. Il  est très important que les novices commencent par les bases. Des pratiques pas vraiment extrêmes pour apprendre à se connaitre, se découvrir et surtout se faire confiance. Prenez donc toujours le temps d’explorer chaque élément constitutif de l’univers BDSM : domination et soumission. Ce sont là les piliers du sadomasochisme. Que vous soyez plutôt attiré par le sadisme ou masochisme, prenez le temps de bien réfléchir à vos limites, savoir ou s’arrêter pour votre sécurité. Car c’est la confrontation de ces deux entités qui procure du plaisir l’or d’un rapport sadomaso. La majorité des gens ont cette idée que le sadomasochisme c’est juste une escalade de sauvagerie, de douleur et d’humiliation sans restriction n’accordant aune importance à l’éducation sm, l’apprentissage de règles de bases et les soins pour le faire correctement.  Certaines personnes s’appuyant quelques fois sur des reçues, sautent des étapes et commencent directement par des jeuxs extrêmes. Ce n’est pas une bonne façon de s’y prendre pour un débutant.

Jeux sm basiques pour débutante pendant une rencontre dominatrice

rencontre dominatrice

Pour votre première rencontre dominatrice en couple ou pendant un plan bdsm, en gros, il est souvent conseillé de commencer par des jeux coquins et simples  melons un brin de soumission, pas trop. Vous pouvez par exemple vous affublé de titre « César et Cléopâtre », ou juste un simple « monsieur et madame ». Cléopâtre doit par exemple, toujours obéir en répondant « oui César » quand ce dernier lui parle et lui intime l’ordre. Avec pour règle de s’appeler ainsi pendant tout l’acte sm. Ce genre de jeux coquins avec un peu de sadisme, constituent un bon début pour se découvrir tout en douceur. En outre, sachez l’utilisation de propos vulgaires pour expérimenter des rôles dominants et soumis est un moyen peu stressant et nullement douloureux pour déterminer quel rôle vous convient le mieux.

Vous pouvez par exemple choisir une lettre au hasard et trouver une partie du corps qui commence par cette lettre avec à chaque fois une action à exécuter. Vous pouvez appliquer cette action sur cette partie du corps, exemple pincer  les teutons en tirant la lettre « L». En faisant certaines actions d’une façon aléatoire sur votre soumise, vous pouvez également par la même occasion trouver des points chauds dans des endroits inattendus. C’est aussi une belle technique pendant une rencontre dominatrice pour découvrir le corps du partenaire et ce qui marche.

Vieux comme le monde, le bandeau sur les yeux est très prisé pendant une rencontre dominatrice. Cela met la soumise ou le soumis aux yeux bandés complètement à la merci du dominant(e) qui joue en même temps le rôle de voyant avec la puissance de passer à l’acte d’une façon imprévisible. Tout cela est bien excitant et bien moins agressif pour un début comme pratique bdsm. Le fait de supprimer totalement ou partiellement  la vue intensifie érotiquement toutes les autres sensations comme le touché et l’écoute par exemples. Vous n’avez pas de bandeau sous la main ? Ben une simple écharpe en soie, un bout du drap coupé d’une façon brutale, ou même une cravate pour homme peut également bien faire l’affaire. Après, c’est à vous de faire travailler un peu votre imagination. Dans ce cas précis, c’est à l’autre partenaire, celui qui n’a pas les yeux bandés de pimenter un peu cette technique. Par exemple : Pendant que le partenaire aux yeux bandés est allongé. Vous pouvez lui lié les mains, puis commencer tout doucement à appliquer une plume ou des ongles sur le cuir sa peau. Ça peut vite provoquer des sensations inattendues au cours d’une rencontre dominatrice. C’est aussi une belle manière de tester la sensibilité de votre partenaire ou votre sensibilité si vous mettez dans la peau d’une soumise pendant une rencontre dominatrice.

Vous pouvez aussi à ce stade augmenter un peu l’intensité. A ce stade, je suppose que vous êtes surement à votre deuxième voire troisième rencontre  dominatrice. Il est donc plus que temps de s’essayer à  des jeux axés sur la discipline. Des jeux  dans lesquels le partenaire dominant invente  des règles et des restrictions que le partenaire soumis doit suivre sans condition comme esclave. Choisir la tenue à porter au travail, porte une robe sans sous-vêtements, vous servir le petit déjeuner à genou, les jeux ne manquent pas. Il suffit juste d’un peu d’imagination. Pour chaque manquement à la règle une punition spécifique est infligée au partenaire soumis.

Au final, il ne faut jamais oublier le suivi. C’est un aspect parfois négligé par les pratiquants du sadomasochisme après une rencontre dominatrice. Après un jeu bdsm abouti, le partenaire soumis peut parfois subir une grosse fatigue, des petites douleurs ou encore des effets psychologiques. Dans ces conditions, c’est donc le rôle du partenaire dominant dans cette phase, d’accorder beaucoup d’attention à son soumis ou sa soumise. Prenez un moment pour câliner et décompresser. C’est aussi le moment de la consultation et de la discussion pour décortiquer cette expérience très énergivore. Le but ici est de savoir grâce à ce moment de discussion ce que votre partenaire à aimer, ce qui a surpris votre partenaire, ce que le partenaire veut intensifier pour la prochaine fois, ce que le partenaire veut aussi expérimenter pour la prochaine rencontre dominatrice. Un bon jeu BDSM met tout autant l’accent sur la communication avant, pendant et après les rapports sexuels. C’est autant plus important que le jeu lui-même. La soumise que je suis peut vous l’affirmer.

Je me suis découverte soumise au cours d’une rencontre dominatrice

rencontre domina

Par chance, je me suis découverte soumise depuis un bon moment déjà. Et quand on est soumise, c’est vraiment très facile de faire une belle rencontre sm sur un site de rencontre dominatrice ou ailleurs. J’ai très tôt trouvé ma place en pratiquant le sexe sm. Très vite, bien que j’étais de nature très passive pendant les rapports sexuels avec mes différents partenaires, mecs et meufs réunis car je suis bi. J’ai eu la chance de tomber sur une femme magnifique, Isabelle, une vraie maitresse digne de ce nom. C’est elle qui m’a poussé jusqu’à mes derniers retranchements. C’est grâce à elle, pendant un bon plan bdsm, que j’ai peu à peu appris à prendre du plaisir en jouant mon rôle de femme soumise, esclave, prisonnières ou encore de femme captive violée et battue.

A chacune de notre rencontre dominatrice, elle me proposait toujours un rôle différent, toujours très humiliant et plein de supplices. Avec le temps, l’humiliation, les petites insultes, le supplice et la punition sont devenus des rituelles indissociables de mon plaisir. Maintenant, il est quasiment impossible que je jouisse sans passer par toutes ces étapes, voire plus. La seule chose qui me rassure, c’est que je fais partie d’une très grande communauté de gens accro au sexe sadomasochiste. Ce n’est donc pas un problème psychologique comme aime bien le dire certains spécialistes de la santé, je me sens plutôt épanouie et encore plus motivée pour une autre rencontre dominatrice avec une femme ou un mec. J’avoue que j’ai une toute petite préférence pour les femmes. Cette communauté, si ça vous tente aussi, si tout au fond de vous vous sentez dominatrice ou soumise. Si les fessées, la douleur, les insultes, l’humiliation et d’autres supplices qui sortent un peu de l’ordinaire sexuel de la majorité des gens vous font jouir, alors n’hésitez plus, inutile de lutter contre votre pulsion.  Même si vous êtes plutôt dominatrice, sachez que les sites sont pleine d’annonce rencontre soumise, des femmes soumises qui attendent leur maitresse sm.

Moi je n’ai pas hésité longtemps avant d’adopter clairement cette orientation sexuelle. Il y a que quand je suis esclave, chienne, fessées et ligotées que je prends du plaisir, je ne peux point être hypocrite avec moi-même. Mais être soumise et prendre du plaisir à fond nécessite tout de même une grande confiance en votre maitre, je veux dire votre partenaire. Car la pratique SM passe forcément par la douleur, les insultes,  le supplice et l’humiliation. Or quand on fait s’infliger une certaines douleur, une faut une énorme complicité avec votre partenaire pour que ce dernier puisses imaginer par lui-même vos limites. Et même si un code bien clair pour stop votre partenaire n lui intimant l’ordre d’arrêter net, encore il faut être sûr que ce dernier respectera ce code sans vouloir grappiller quelques secondes de plus pour son plaisir. Ces quelques secondes de plus, peuvent facilement conduire au pire, voir au drame. Il faut donc être sûr de son partenaire, même si la rencontre sm s’est faite par une annonce dominatrice sur un site de rencontre dominatrice, au contraire, ce type de rencontre sm doit vous susciter plus de prudence. Il faut prendre le temps qu’il faut pour découvrir et apprendre à connaitre son futur maitre pour apprendre à lui faire confiance.

Une confiance totale en votre maitresse pendant une rencontre dominatrice

Je parle de maitresse dans mon sous-titre car je pratique plus le sadomasochisme avec les femmes que les hommes. Comme dit plus haut, j’ai une toute petite préférence pour les rapports sexuels sm entre femmes. Quand je vais sur un site de rencontre dominatrice, c’est toujours une annonce domina que je cherche. Mais après, bien sûr que ça ne veut aucun cas dire que je ne prends pas mon pied quand je faire l’amour avec un homme. Il n’y a pas une grande différence pour moi. C’était juste une parenthèse que j’ai voulu ouvrir et vite refermer pour ne pas perdre le beau dominateur qui est en train de me lire maintenant. Maintenant, que votre partenaire soit un homme ou une femme, la confiance restera toujours la base de toute pratique sadomaso, en plus bien sûr de la douleur et de l’humiliation qui sont les éléments majeurs et indissociables de toutes pratiques sadomaso digne de ce nom.

Dites-vous que pendant un instant, votre corps, votre gorge et même votre vie peuvent se retrouver à la merci de votre maitresse dominatrice ou de votre bourreau. Imaginez une seconde que vous vous retrouviez avec une corde au cou. Une corde au cou que votre maitresse ressert peu à peu à sa guise pendant qu’elle vous sodomise avec un gode ceinture. Il faut bien un code clair auquel ce dernier doit obéir. Un code qui lui dira quand s’arrêter quand vous sentirez que la corde serre un peu trop fort et qu’elle vous empêche maintenant de respirer. Et site pendant quelques secondes votre maitresse ne s’arrête pas, le plaisir du à la douleur supportable laissera peu à peu place à la peur. Les journaux et des sites à faits divers sont pleins des récits de ce genre.

Une femme morte pendant une relation sexuelle sadomaso avec son mari. Souvenez de David Caradine, mort en se masturbant avec une corde au cou. Même si son cas ne ressemble pas vraiment à notre cas de figure, c’est toujours important de cité un exemple d’un acteur de célèbre pour rappeler que le sexe sm présente aussi quelques dangers quand un code et les limites ne sont pas établis. Quant aux limites, on ne peut les établir qu’avec un partenaire en qui en a une totale confiance. Pour moi qui adore sentir la cire de bougie couvrir et me chauffer les fesses par exemple, je dois avoir une vraie confiance en ma maitresse l’or d’une rencontre dominatrice. Car se retrouver avec une personne qui vous brule presque les fesses et qui ne s’arrête pas quand vous avez atteint votre limite et que vous le lui avez fait savoir, ça craint un peu.

Rencontre dominatrice réussie passe par un jeu de température pour moi

site de rencontre dominatrice

Les jeux de température j’adore. J’adore avoir les yeux bandés et me faire passer de la glace sur le corps. Je sais que c’est une pratique de base mais moi ça me procure énormément de plaisir. Mais la supplice de la bougie, c’est le top du top pour moi. Vous l’aurez compris, mon fantasme ultime, ou disant le truc qui fait grimper mon plaisir au zénith, c’est bien sûr la cire de bougie. J’aime surtout prend son temps avant de commencer à laisser goutter quelques gouttes sur me fesses d’une façon très cadencée. Rien que sentir la chaleur très faible que procure une bougie au-dessus de vous me rend déjà presque folle. Et quand pendant une rencontre, mon dominant ou ma dominatrice lâche la première goutte sur mes fesses, c’est comme si le volcan de plaisir qui sommeillait en moi se mettait déjà à bouillir. Ça parait un peu fou de ressentir autant de plaisir rien que on se faisant chauffer les fesses par de la cire de bougie, mais je peux vous assurer que ça marche vraiment chez moi. Mon plaisir augmente de plus en plus quand la fréquence des gouttes sur mes fesses diminue. Le pic de plaisir est atteint quand en me renverse carrément une grande quantité de cire brusquement.

Pour ceux qui voudront tenter cette expérience, je vous conseille de ne pas prendre une bougie de table traditionnelle. Rendez-vous dans votre sexshop et acheter une bougie spécialisée.  J’ai déjà essayé une bougie normale je peux vous assurer que le reste n’est pas le même, même si certaines soumises adepte de jeu bdsm de température l’utilise et l’apprécient. Ces bougie sont généralement appelées « bougies de massage », vous aurez aucun mal à les trouver dans n’importe quel sexshop avant votre rencontre dominatrice.

Vous pouvez vous lancer dans la rencontre dominatrice maintenant

Vous avez maintenant une idée un peu claire sur ce qui vous attend si vous avez une rencontre dominatrice. Une bonne annonce dominatrice peut vous aider à trouver la personne idéale sur un site de rencontre dominatrice. Décortiquez chaque annonce bdsm pour mieux étudier  votre futur partenaire. Car une annonce rencontre soumise attire tous les pervers du coin comme des mouches. Parmi eux, il y a plein qui sont plus bruts et violents que dominateur. Si c’est donc une rencontre dominatrice sur un site de rencontre bdsm qui vous intéresse, prenez toutes ces mises en garde en compte pour trouver la personne de confiance pour votre future rencontre dominatrice. Sinon, si vous avez la chance de partager cette expérience avec votre conjoint(e), la tâche sera encore plus facile pour avancer pas à pas dans la confiance.

Une rencontre dominatrice ou une annonce bdsm peut aussi vous intéresser pour expérimenter des nouvelles expériences avec d’autres couples ou dans un club spécialisé. Rencontre femme dominatrice, je vois ça sur le profil de plusieurs mecs ou plus femmes sur mon site de rencontre dominatrice préférée. Je ne suis donc pas la seule femme soumise qui cherche maitresse sm pour une rencontre dominatrice de temps. Même si j’ai une amie dans ma vie, j’ai maintenant assez d’expérience pour me permettre une rencontre dominatrice de temps en balançant mon annonce domina de temps en temps sur un site de rencontre soumise.